02 47 63 28 34  |

128 Avenue Jeanne d'Arc, 37700 La Ville aux Dames
128 Avenue Jeanne d'Arc,
37700 - La Ville aux Dames

La Bio

ABBioMobilePourquoi manger bio et local ?

– Pour le goût authentique des aliments et leurs qualités gustatives et nutritionnelles;
– Pour préserver notre santé et celle de nos enfants;
– Pour préserver l’environnement (et notamment réduire la contamination aquatique) : moins de nitrates et moins de résidus, une eau potable, une terre fertile, des paysages préservés…
– Pour soutenir les exploitations biologiques et l’ensemble de la filière biologique locale, créatrice d’emplois;
– Pour soutenir l’ensemble de la filière biologique;
– Pour redonner sa place à l’alimentation dans la vie quotidienne et cuisiner des produits biologiques et frais, loin des plats industriels ou surgelés;
– Pour retrouver le lien producteur-consommateur.

Les principes fondateurs de l’Agriculture Biologique

  • Pratiques agricoles
    – Non utilisation de produits chimiques de synthèse
    – Refus des OGM
    – Utilisation de variétés végétales et animales adaptées aux terroirs
    – Valorisation des techniques naturelles de culture : utilisation des matières organiques, rotation des cultures, lutte biologique, diversité des cultures…
    – Souci du bien-être animal : espace de vie, espace d’exercice, refus des traitements allopathiques préventifs
    – Protection et développement de la biodiversité
  • Principes éthiques
    – Respect de la santé humaine et animale
    – Respect des écosystèmes naturels
    – Valorisation des rapports de coopération plutôt que de compétition
    – Valorisation des rapports de proximité : priorité à la distribution locale, création d’emplois localement…
    – Engagement dans une production de qualité, respectueuse de l’environnement
    – Maintien d’une agriculture à taille humaine ancrée dans les territoires

Les dates clés de l’Agriculture Biologique

  • 1920 : Débuts de l’Agriculture Biologique, tout d’abord en Allemagne, à l’initiative d’agronomes médecins, agriculteurs et consommateurs.
  • 1960 : Développement de l’Agriculture Biologique sous l’impulsion de la société Lemaire Boucher et de l’association de consommateurs « Nature et Progrès ».
  • 1981: Reconnaissance de l’ Agriculture Biologique par les pouvoirs publics français et création d’une commission nationale chargée de son organisation et de son développement.
  • 1985 : Création du logo AB : Agriculture Biologique.
  • 1991 : Premier règlement européen sur les productions végétales biologiques.
  • 2001 : Création de l’Agence Bio en France.
  • 2007 : Suite au Grenelle de l’Environnement, lancement par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche du plan d’action «  Agriculture Biologique : Horizon 2012 ».
  • 2009 : Nouveau règlement européen sur la production et la transformation de produits biologiques.

Cahier des charges et certifications

L’Agriculture Biologique, en France comme en Europe, est réglementée par un cahier des charges européen (consultable sur le site du Ministère de l’Agriculture).
Les opérateurs de la filière biologique s’engagent à respecter ce cahier des charges. Des contrôles annuels sont faits par des organismes indépendants agréés par les pouvoirs publics, qui certifient le respect de la réglementation et permettent l’utilisation des logo AB et européen.

La marque AB, créée en 1985, est la propriété exclusive du Ministère de l’Agriculture.
Il identifie un produit 100% issu de l’Agriculture Biologique (ou contenant au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique dans le cas des produits transformés).
La marque AB et son logo garantissent le respect de la réglementation en vigueur en France.
La gestion de la marque AB est assurée par l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique, dite aussi Agence Bio.
Le logo biologique européen a été introduit le 1er juillet 2010.
C’est une garantie pour le consommateur.

La SCA Le Biotope notifie son activité auprès de l’Agence Bio chaque année.
Elle est contrôlée et certifiée conforme au cahier des charges de l’Agriculture Biologique par ECOCERT France SAS – 32600 L’ISLE JOURDAIN.

Voir le certificat Ecocert de la SCA Le Biotope.

Quelques citations

« Loin d’être un retour au passé, l’agriculture biologique se situe au cœur de la modernité agronomique actuelle » (www.agriculturebio.org)

« Les principes de l’Agriculture Biologique incluent une dimension éthique qui se traduit par des objectifs écologiques, mais aussi sociaux et humanistes (solidarité internationale, rapprochement des producteurs et des consommateurs) et économiques (entreprises à taille humaine, effets positifs sur l’emploi). » (www.inra.fr)

«  L’ Agriculture Biologique est un système de gestion globale de la production qui exclut l’utilisation d’engrais, de pesticides de synthèse et d’organismes génétiquement modifiés, réduit au maximum la pollution de l’air, du sol et de l’eau, et optimise la santé et la productivité de communautés indépendantes de végétaux, d’animaux et d’êtres humains ». (www.codexalimentarius.net)

Extraits d’un communiqué de presse de la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique) :
« 52% des fruits, légumes et céréales consommés en France contiennent des résidus de pesticides, dont 7,6% à des doses supérieures aux limites maximales de résidus admises ; du Fipronil, matière active du Régent (insecticide du tournesol préjudiciable aux abeilles), retrouvé dans du lait de consommation ; 91% des échantillons d’eaux de surface et 56% des eaux souterraines analysés ont mis en évidence la présence de résidus de pesticides ; l’alimentation des consommateurs français ne s’améliore donc pas, alors que le lien entre cancers et résidus de produits phytosanitaires dans les denrées et l’eau du robinet semble se confirmer. Quant aux producteurs agricoles, leurs maladies professionnelles sont de plus en plus liées aux produits de traitement qu’ils utilisent – avec 63.000 T par an, la France est le 1er pays européen consommateur de pesticides et le 3ème au niveau mondial après les USA et le Japon. »
« Face à ces faits inquiétants, l’agriculture biologique présente une alternative crédible pour l’ensemble de la société ; n’utilisant pas de produits chimiques de synthèse, elle préserve la santé des producteurs et des consommateurs. De plus, elle est créatrice d’emplois (20 à 30% de plus dans une exploitation biologique qu’en conventionnel) et d’activités liées aux territoires. Elle préserve autant la vie rurale que la diversité des paysages. »

Pour plus de renseignements sur l’Agriculture Biologique et sa réglementation vous pouvez visiter les sites de la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique et de BioCentre, l’association des acteurs de la filière biologique en Région Centre.

Menu